Et si nos gadgets connectés commençaient à se parler
Et si nos gadgets connectés commençaient à se parler

La technologie Bluetooth existe depuis quelques années. Mais est-ce que nos smartphones et autres appareils connectés pourraient bientôt commencer à utiliser un signal audio pour transmettre des données ? En quelque sorte, se parler pour faire passer de l’information …

La technologie sans fil (wifi) s’est développée sur la base de différents modèles ces dernières années; entre l’internet sans fil, le réseau cellulaire, le bluetooth, tous permettant d’échanger et de délivrer des données de manière invisible.

Lisnr, une startup basée à Cincinnati, aux Etats-Unis, pourrait bientôt ajouter une nouvelle option à cet arsenal : le son.

A la base, transférer de l’information ou des données n’est pas aussi bizarre que l’on pourrait le croire. En l’occurrence, un modem transformait des données digitales en son perceptible puis en données. Et ce depuis les années 90 pour le grand public.

 

Plus récemment, le processus requis pour synchroniser votre téléphone avec un Chromecast fonctionne sur la base des données-via-son.

La différence majeure entre un modem à l’ancienne et l’approche adoptée par Lisnr se situe au niveau du canal de transmission. Contrairement aux transmissions d’informations via le son “à l’ancienne” passant par une connexion câblée, la startup veut transmettre les informations de manière dématérialisée. Tout comme le principe du wifi, Bluetooth et autres.

 

Avec cette approche, on peut améliorer des actions comme scanner un badge ou une carte au restaurant, par exemple. Sans s’inquiéter d’un potentiel problème de Bluetooth. Le processus serait aussi rapide qu’utiliser le Bluetooth actuellement et il pourrait même être utilisable, en masse, de manière plus simple et ouverte.

Transmettre des données via le son offrirait également une solution relativement économique puisque la plupart des lecteurs de cartes pouvant utiliser le Bluetooth sont également équipés de micros externes qui, avec quelques modifications simples, pourraient recevoir les données audio. Permettant ainsi aux magasins de ne pas avoir à changer leur matériel existant pour suivre une nouvelle tendance ou technologie.

 

Cependant, cette technologie pose, potentiellement, deux problèmes.

 

Tout d’abord, la sécurisation. “Si j’envoie mes informations via du son, tout le monde va entendre” …  Ou pas. Utiliser des ondes radio pour envoyer de l’information, encryptée ou non, ne semble pas être une méthode très sécurisée. Toutefois, les tests préliminaires démontrent que transmettre des données via du son est aussi sécurisé (si ce n’est plus) que via Bluetooth ou wifi.
Comme toute nouvelle technologie, il restera à voir quel sera le degré d’adoption.

 

L’autre problème potentiel c’est que la transmission de données via du son pourrait être trop simplifiée pour être identifiée correctement par différents appareils. Et parvenir à la bonne destination.
Mais l’exemple de la synchronisation avec un Google Chromecast semble prouver que ça ne devrait, au final, pas être un problème. En fait, il a déjà été démontré que l’identification  via la transmission de données par le son est plus précise que via Bluetooth.

La transmission de données audio n’est pas encore là mais il se pourrait bien que demain, ou bientôt, vous payiez votre café ou votre repas via ondes radio.

Cela pourrait vous intéresser…