Comment déconnecter les apps et outils tiers liés à votre compte Facebook
Comment déconnecter les apps et outils tiers liés à votre compte Facebook

Alors que le scandale Cambridge Analytica (société d’analyse de données et de stratégie politico-floue qui a récupéré les données de plus de 50 millions de comptes d’utilisateurs Facebook à l’approche des élections américaines de 2016) continue de s’exposer et de gagner en importance, que Facebook est aux abonnés absents et que la guerre psychologique et (réseau) sociale semble belle et bien réelle, la question, pour le quidam lambda comme vous et moi, c’est comment faire pour ne pas laisser la porte d’entrée de votre vie privée grande ouverte sur la rue ?

Le moment est un rappel bienvenu de faire du ménage dans les outils et autres apps tiers auxquels vous avez donné accès à votre compte Facebook. Et fermer ces portes ouvertes quand les apps ne vous inspirent pas confiance.

 

Du côté de Cambridge Analytica, vous leur avez, peut-être, ouvert la porte en donnant accès à votre compte Facebook à un outil de profilage de personnalité appelé “ thisisyourdigitallife” (“C’est votre vie digitale”). Le genre d’outil bête et innocent auquel vous donnez accès de manière quotidienne (toutes ces apps qui vont vous dire quand vous allez mourir, qui est l’amour de votre vie ou bien qui vous sortent des photos, à base “d’intelligence artificielle” (…) de vous dans 40 ans).

Alors à l’heure de faire le ménage, voici la démarche à suivre pour définir qui a accès à votre profil (et/ou ses données) et bloquer les apps qui ont potentiellement accès à plus de choses qu’elles ne devraient. Au passage, dans le monde des applications web ou mobile, les changements de propriétaire sont légion. De fait cette app innocente est peut-être dorénavant entre les mains d’une société un tantinet moins scrupuleuse quant à l’usage de vos données privées.

 

 

Mais au fait, qu’est-ce que vous partagez réellement ?

L’entrée est un peu alarmiste. Alors, jetons, rapidement, un oeil aux données que vous partagez.

Bien souvent, quand vous voulez utiliser un nouveau service en ligne ou une nouvelle application, l’option vous est offerte, au lieu de créer un compte, de vous connecter via votre compte Facebook, Google (qui peut être différent du simple email), Linkedin ou autre. Comme cette méthode est plus simple et plus rapide, les faignants que nous sommes choisissent, trop souvent, l’option de facilité. Un clic, une confirmation et voilà ! Mais plus la facilité est grande et plus les risques sont importants. En particulier en termes d’informations partagées avec ce service.

 

Utiliser un compte Facebook pour se connecter, c’est ouvrir la porte de votre maison – et vie privée. Vous donnez alors accès à des informations qui n’ont pas de prix pour les publicitaires et autres organisations comme Cambridge Analytica. Des détails comme :

– Vos nom(s) et prénom(s)
– Liste d’amis
– Photo de profil
– Photos
– Education
– Expériences professionnelles

Notez qu’un simple quiz ou un test de personnalité (combien en avez-vous rempli rien que cette semaine ?) partagé sur Facebook demande bien souvent un accès à vos données; accès accordé sans même y penser, d’un simple clic, sans vous demander pourquoi votre horoscope veut connaître vos amis et leur envoyer des messages de votre part.

 

 

Comment déconnecter les apps ?

Tout d’abord, il vous faut commencer par faire le point sur les apps et outils auxquels vous avez donné accès à vos données personnelles. Rendez-vous, dans votre compte Facebook, sur la page “Paramètres” puis “Applications”. Commencez par vous asseoir, il pourraît y en avoir (beaucoup) plus que vous ne pensez.

Cliquez alors sur n’importe quelle app pour voir les informations que vous partagez avec ses développeurs. Vous pourrez alors choisir d’arrêter le partage de certaines informations, toutefois, à moins de la déconnecter complètement, vous ne pourrez pas empêcher une app d’accéder à votre profil public (c’est aussi l’occasion de revoir vos réglages de vie privée et vous assurer de ne pas avoir un compte affiché de manière publique).

 

Les options disponibles quand vous cliquez sur une app peuvent varier (elles dépendent du développeur). Vous serez, parfois, à même de voir des termes relatifs au respect de la vie privée mais ce n’est pas obligatoire d’en avoir donc vous pourriez aussi ne pas voir énormément d’informations.

[Au passage, avec l’entrée en vigueur du GDPR, il serait intéressant de voir la manière dont ces cas seront traités.]

Quand vous avez donné la permission à une app de poster de votre part, si vous changez ce réglage, vous bénéficierez également de l’option d’effacer ces posts de votre fil.

Un bref rappel, cependant, même si vous effacez complètement une app, le développeur disposera toujours des données enregistrées jusque là. Selon Facebook, la seule manière de s’assurer de la destruction de ces informations est de contacter directement le développeur.

 

 

Pour la suite, assurez-vous de partager moins de données privées

Si vous voulez vous assurer de ne plus partager vos données Facebook avec quelque outil tiers que ce soit, rendez-vous dans les “paramètres” – “Applications, sites webs et modules” – “Modifier” et déconnectez votre compte de la plateforme Facebook (une suite d’outils et services que les développeurs utilisent pour créer leurs produits).

Comme rien n’est simple, maintenant que vous avez fermé la porte d’entrée, il est temps de s’occuper de celle du jardin, du garage, etc. Peu importe le nom. Au-delà de vos propres préférences de partages, il vous faut aussi vous inquiéter de celles de vos amis. En effet, quand ces derniers installent une app, les développeurs peuvent également recevoir vos données – “pour créer une expérience plus avancée et plus sociale”, selon Facebook. Ce qui veut dire que, finalement vos amis peuvent ouvrir votre porte d’entrée, à distance, à n’importe qui et sans le savoir. Ca vous fait rêver, n’est-ce pas ? Du coup, mieux vaut reprendre le contrôle là aussi.

 

Rendez-vous dans les “paramètres” – “Applications que d’autres utilisent” – “Modifier” et décochez toutes les catégories que vous souhaitez garder privées.

Enfin, un dernier conseil, quand vous vous connectez à un site ou une nouvelle app via Facebook, assurez-vous de vérifier les informations auxquelles vous donnez un accès tout en vous posant la question de la pertinence de cette démarche. Risque contre valeur.

Comme le démontre l’affaire Cambridge Analytica, une requète relativement simple peut, soudainement, déboucher sur quelque chose de beaucoup, beaucoup, beaucoup plus grave.

Cela pourrait vous intéresser…